dimanche , 24 septembre 2017
Accueil / Tutoriels / Redstone / [PointRedstone] #2 – La propagation du courant

[PointRedstone] #2 – La propagation du courant

[PointRedstone] #2 – La propagation du courant
5(100%) 8 votes

Bienvenue à toi, cher joueur, dans le monde de la redstone ! Dans cette rubrique, nous allons voir pas à pas comment fonctionne la redstone, comment créer des circuits et finalement de devenir un redstoneur expérimenté. Allons, je suis sûr que vous en avez le potentiel !

Dans le précédent article, nous avons fait connaissance avec les blocs des circuits. Dans ce second épisode, nous allons voir comment se propage le courant le long des câbles de redstone et dans les blocs. Vous saurez alors éviter les courts-circuits et amener le courant où vous le souhaitez sans encombre.

Rassurez-vous, cet article est accessible quel que soit votre niveau. La difficulté sera progressive au fur et à mesure des articles.

Cute Divider

L’intensité du courant

Lors du précédent épisode, nous avons vu que la poudre de redstone pouvait être déposée sur le haut des blocs et se connecter pour former des câbles. Ces câbles ont pour mission de transmettre le courant redstone produit par les sources de courant.

Commençons par faire un câble de redstone classique. Ajoutons une torche : la redstone s’allume (elle devient rouge vif et la luminosité augmente légèrement) et émet des particules. Tout ceci indique qu’un courant circule dans le câble.

Les particules peuvent sembler gênantes pour certains, mais elles permettent rapidement, pour les débutants, de voir si le câble est allumé ou éteint. Dans la suite de l’article, on a désactivé les particules pour les illustrations dans un souci esthétique.

Vous remarquerez également que j’utilise un pack de texture (pour les curieux, il s’agit de celui de Mathox). Le fait est que les câbles de redstone sans pack de texture sont fins et ne contrastent pas beaucoup avec de nombreux blocs. Pour faciliter la lecture des circuits, j’utiliserai donc ce pack.

puissance_15_max

Allongeons notre câble : plus on allonge, plus la redstone perd en luminosité pour finalement revenir à sa couleur initiale, n’émettant plus de particules. On a une limite : le courant ne dépasse pas 15 blocs.

Comme les nuances de couleur sont très proches, nous avons ajouté des répéteurs pour illustrer cette limite. On a donc bien 15 poudres de redstone entre la torche de redstone et le répéteur allumé.

D’un point de vue technique, la majorité des sources de courant décrites dans le précédent article émettent un courant de puissance maximale : une intensité de 15 comme montré ci-dessus.

L’intensité (pour le jeu, c’est la damage value de la redstone) décroît d’une unité à chaque redstone parcourue, d’où une limite pour la transmission du signal. Nous aurons l’occasion de revoir cette notion d’intensité lorsque nous utiliserons les comparateurs, rassurez-vous.

prolonger_repeteur

Mais ce serait oublier notre ami le répéteur : dès qu’un courant arrive à son entrée, il émet en sortie un signal à la puissance maximale, soit encore 15 blocs de plus.

Vous pouvez donc transmettre des signaux sur de plus grandes distances, mais cela se fera au prix de quelques concessions, notamment sur les délais de transmission.

fond_vert_! Le courant peut se propager à partir d’une source dans un câble, mais il est limité à une distance de 15 blocs sans répéteur.

Cute Divider

L’alimentation des blocs

Le courant de redstone circule extrêmement bien dans les câbles de redstone, mais il peut aussi alimenter des blocs. C’est ce que nous allons voir maintenant. 

5_lampes_redstone

Plaçons quelques lampes en ligne côte à côte et plaçons un câble de redstone dirigée vers la lampe de redstone centrale. Alimentons le câble : seules trois lampes s’allument.

Une lampe de redstone (comme n’importe quel bloc) peut donc s’activer par deux moyens :

  • soit en étant directement alimentée (c’est le cas de la lampe centrale).
  • soit indirectement par contact un bloc alimenté (le cas des deux autres lampes).

bloc_alimenté_fil

On peut donc tester facilement si un bloc est alimenté avec une lampe à côté : si elle s’allume, cela signifie que le bloc est alimenté directement. Les blocs alimentés sont indiqués ici par un changement de couleur.

Voici nos observations :

  • Les blocs sous les câbles sont alimentés
  • La torche de redstone et le répéteur n’alimentent pas les blocs sous eux.
  • Les blocs latéraux ne sont pas alimentés si le câble ne pointe pas directement vers eux.

isolé_redstone_alimentation

Intéressons-nous à un point de redstone qui est entouré de blocs. Alimentons le bloc support (le bloc soutenant la redstone) avec une torche : certaines lampes s’allument, mais pas la lampe correspondant au bloc du dessus.

C’est comme si un câble de 1 de long avait 4 extrémités, il transmet donc le courant aux blocs voisins comme montré auparavant.

source_alimentation

La plupart des sources nécessitent un bloc comme support et peuvent être posées de différentes manières :

  • Posée sur une surface horizontale, une source alimente les câbles situés à son niveau ainsi que le bloc support. En revanche, les autres blocs adjacents ne sont pas alimentés.
  • Posée sur une surface verticale, une source peut alimenter en plus un câble redstone posé en dessous.

Bien entendu, cela nécessite que les sources citées puissent être placée dans les positions décrites :

  • Sur le haut d’un bloc peuvent être posés : les interrupteurs, les boutons et les plaques.
  • Sur les faces verticales peuvent être posés : les interrupteurs, les boutons et les crochets.
  • Les interrupteurs et les boutons peuvent être posés en dessous d’un bloc. Le raisonnement est le même que pour la position verticale, excepté que le bloc support alimenté n’est pas au même endroit.
  • Une remarque : vous remarquerez que nous n’avons pas cité ici le coffre piégé, le bloc de redstone et le panneau solaire. La raison est qu’ils n’ont pas besoin de blocs support, donc seuls les câbles peuvent récupérer le courant de ces sources particulières.
torche_alimentation

Parlons d’une exception : la torche de redstone. Elle nécessite un bloc support, on pourrait s’attendre à un comportement proche des sources décrites précédemment. Or, on remarque que le bloc support n’est pas alimenté, alors que le bloc au dessus d’elle l’est à présent.

Nous verrons dans un prochain article que la non-alimentation du bloc support par les torches est nécessaire : l’alimentation du bloc support fait passer la torche d’un état à un autre.

fond_vert_! Un bloc peut donc être alimenté en courant : soit par un câble de redstone (cas particulier : le point de redstone isolé), soit par une source de courant (cas particulier : la torche de redstone).

Cute Divider

La puissance du courant : faible ou fort

Un courant peut donc être communiqué à un bloc, mais peut-il être récupéré ? Cette question va conduire à distinguer deux types de courant : les courants forts et les courants faibles.

courant_fort_faible

Comparons les deux situations ci-dessus. Vous pouvez remarquer que, selon le moyen utilisé pour alimenter le bloc, les effets ne sont pas les mêmes :

  • un bloc alimenté par un répéteur pourra transmettre le courant à un fil connecté au bloc
  • un bloc alimenté par un câble classique alimente le bloc et seulement le bloc.

Nous allons introduire ici la notion de puissance : un bloc peut être alimenté par un courant fort ou faible.

  • un bloc alimenté par un courant faible (représenté en argile blanche) ne pourra pas transmettre son courant à un câble. Le courant faible reste confiné au bloc.
  • un bloc alimenté par un courant fort (représenté en argile rose) pourra transmettre sa charge aux câbles de redstone proches.

Attention à ne pas confondre cette notion de puissance avec celle d’intensité. Un courant fort n’a pas forcément une intensité maximale et vice-versa.

transform_faible_fort

Pour transformer un courant faible en courant fort, on peut utiliser les répéteurs et les comparateurs principalement. Les torches de redstone permettent également, dans une certaine mesure, de faire la conversion.

Ainsi, lorsque vous désirez récupérer du courant provenant d’un bloc :

  • vous pouvez mettre le répéteur avant le bloc alimenté : le courant est transformé en courant fort.
  • soit vous le placez derrière : le répéteur récupère le courant faible et le transmet au câble.
fort_source

Un bloc alimenté en courant fort a les mêmes caractéristiques qu’un bloc de redstone : il alimente les câbles situés directement à côté de lui, ce qui inclut les câbles posés sur et en dessous du bloc alimenté.

Vous pourrez remarquer que les blocs alimentés par les sources à la partie précédente sont alimentés par un courant fort. Ces blocs sont également des équivalents à un bloc de redstone.

fond_vert_! Un bloc alimente un câble de redstone que si le courant du bloc est dit fort, sinon il est dit faible. On peut passer d’un courant faible à un courant fort, avec un répéteur par exemple.

Cute Divider

Résolution d’un exemple

Il est temps de mettre en pratique nos nouvelles connaissances sur un petit exemple : le câble coupé par un bloc.

exemple_etudié

Dans la majorité des cas, on utilise une surface plane pour faire nos circuits, mais le terrain n’est pas toujours aussi lisse. Heureusement, les câbles de redstone peuvent monter ou descendre un bloc.

Le problème que nous allons étudier est celui-ci : si un bloc vient couper le câble (par exemple dans le cas d’un mur ou d’un décor), le courant ne passe plus. Mais nous avons quelques bases en redstone maintenant, nous allons certainement trouver une solution.

Prenez le temps de réfléchir à la situation avant de poursuivre la lecture.

analyse_cas

Regardons pourquoi le courant ne peut pas descendre : pour pouvoir être alimenté, il faut qu’un des blocs adjacents lui fournissent du courant fort. Or, les seuls blocs alimentés proches le sont en courant faible. Voilà tout notre problème.

Il faut donc contourner la difficulté avec ce que nous avons vu au paragraphe précédent : convertir du courant faible en courant fort, voilà une mission pour un répéteur.

solution_2

Une première approche pour la résolution serait de récupérer le courant faible et le transmettre au câble par un répéteur. Ceci n’est possible qu’à partir du bloc mis en évidence ci-dessus.

Nous utilisons donc la capacité du répéteur d’extraire le courant faible du bloc présent à son entrée.

solution_2

Une seconde approche est basée sur le fait que les blocs alimentés en courant fort peuvent alimenter les câbles proches. Ainsi, si le bloc du dessus est alimenté en courant fort, il alimentera le câble du dessous.

Nous utilisons ici la capacité du répéteur à alimenter en courant fort le bloc présent à sa sortie.

vers_haut

Pour ceux qui se demandent comment faire dans le cas où l’on souhaite faire monter le courant, il suffit de faire une analyse similaire : il n’y a qu’un seul bloc alimenté par le câble du bas et celui-ci est en courant faible sans répéteur.

Le bloc qui coupe le câble n’étant pas alimenté, inutile de placer un répéteur en haut. La solution consiste donc à alimenter le bloc du dessous en courant fort pour qu’il puisse le transmettre au câble au dessus de lui.

Avec vos essais, vous pourrez remarquer que certains blocs n’ont pas les comportements décrits ci-dessus vis-à-vis de la conduction du courant. Ceci sera développé dans un futur article.

Cute Divider

Conclusion

Le courant de redstone n’est donc pas restreint aux câbles, il peut également alimenter des blocs. Maintenant que nous avons les bases sur la circulation du courant, nous pourront débuter l’étude de mécanismes plus complexes. J’espère que cet article vous aura intéressé et que vous avez eu autant de plaisir à le lire que moi à l’écrire. N’hésitez pas à donner vos retours dans les commentaires, vos remarques et pourquoi pas des demandes particulières sur certains sujets. À bientôt dans le Point Redstone.
 

Chapitre précédent

Les blocs utiles en redstone

fond_vert_rougeSommaire 

Chapitre suivant

Les propriétés des blocs transparents

A propos de brusicor02

Rédacteur sur Minecraft-France. Il est capable de s'amuser avec quelques câbles de redstone et des blocs de commande pendant des heures et d'en faire un circuit à la MacGyver.

Ceci vous intéresse peut être

Choisir, configurer et installer un VPS

Nous allons apprendre à choisir, configurer et installer un VPS pour pouvoir y installer divers services, tels que des serveurs Minecraft.

Rédiger une réponse

7 Commentaires sur "[PointRedstone] #2 – La propagation du courant"

Prévenez moi :
avatar
 
Trier par:   Commentaires récents | Commentaires ancients | Les mieux notés
Quartz
Invité
Je trouve tes articles vraiment très bons ! Et je pense justement que tu ne devrais pas encore passer à la vitesse supérieure, je m’explique. Ayant donné, et donnant toujours des cours de redstone sur un serveur, j’ai dû expliquer les bases de la redstone à mes “élèves”, et alors là (je ne sais pas si ça n’arrive qu’à moi) j’ai tout complexifié. Je trouve ta manière de présenter la redstone, fraîche, organisée et plaisante (surtout), je pense que tu à le potentiel pour t’attirer un public, et surtout un public de personnes qui n’aimaient pas forcément la redstone (oui,… Lire la suite »
mms92
Invité

Moi qui suis déjà bon niveau redstone , cet article est très bien pour les débutant , tous est clair et expliqué de façons simple , je recommande .

Réponse à Mr_Ant1 : les blocs de dalle et d’escalier sont considéré comme des bloc “transparent”, je ne m’étendrai pas sur cette notion , car le rédacteur a bien précisé et je cite :
– “Avec vos essais, vous pourrez remarquer que certains blocs n’ont pas les comportements décrits ci-dessus vis-à-vis de la conduction du courant. Ceci sera développé dans un futur article.”

Amicalement , mms92 :)

Marcuss
Membre

Franchement excellent article pour les débutants à présent, tu devrais passer au niveau supérieur

DrTydefe
Invité

La base de la base. Mais c’est bien fait.
Quand je pense que 2 mois après que j’ai commencé le jeu, j’avais pas capté ça :D

arthuriou
Membre

ouai c vrament la base xd

wpDiscuz