Accueil / Tutoriels / Redstone / [Point Redstone] #3 – Les propriétés des blocs transparents

[Point Redstone] #3 – Les propriétés des blocs transparents

[Point Redstone] #3 – Les propriétés des blocs transparents
5(100%) 9 votes

Bienvenue à toi, cher joueur, dans le monde de la redstone ! Dans cette rubrique, nous allons voir pas à pas comment fonctionne la redstone, comment créer des circuits et finalement de devenir un redstoneur expérimenté. Allons, je suis sûr que vous en avez le potentiel !

Dans le précédent article, nous avons vu comment se propageait le courant, tant dans les câbles que dans les blocs. Dans ce troisième épisode, nous allons nous intéresser aux propriétés des blocs, notamment celle qu’on appelle transparence.

Rassurez-vous, cet article est accessible quel que soit votre niveau. La difficulté sera progressive au fur et à mesure des articles.

Cute Divider

Bloc solide et bloc non-solide

Lors de l’épisode précédent, nous nous sommes intéressés principalement au courant mais peu aux blocs. Rectifions cette erreur maintenant.

hitbox_01

Si vous pointez votre curseur vers un bloc, vous observerez une délimitation en noir de forme parallélépipédique. Il s’agit de la hitbox du bloc : elle vous indique ses dimensions ainsi que sa position réelle. Tout le monde utilise cette délimitation pour savoir le bloc qu’il sélectionne.

La même chose existe pour les entités : que ce soit les créatures ou les objets jetés, on peut délimiter une hitbox. Celle-ci apparaît en utilisant le raccourci F3+B.

solide_non_solide

Dans le cas classique, on connait intuitivement la hitbox d’un bloc car les entités et les joueurs se heurtent à elle. Cependant, on peut remarquer plusieurs types de blocs :

  • les blocs où le joueur ne peut entrer dedans en marchant vers lui : il s’agit des blocs solides.
  • les blocs que les joueurs peuvent traverser avec plus ou moins d’aisance : ce sont les blocs non-solides.

Illustrons ceci par quelques exemples :

  • un joueur ne pourra entrer dans un bloc de verre en marchant dessus, il s’agit donc d’un bloc solide.
  • En revanche, le joueur traversera complément la toile d’araignée au bout d’un certain temps, elle fait donc partie des blocs non-solides, tout comme la canne à sucre qui, elle, ne ralentit pas le joueur.

On ne parlera pas pour l’instant des fluides (qui sont au nombre de deux : la lave et l’eau) et qui se rapprochent des blocs non-solides en quelques sortes.

echelle_neige

La plupart des blocs ont une hitbox restreinte à un bloc de 1 de côté, mais on peut observer des variations : les coffres par exemple ont une hitbox plus petite mais qui respecte le visuel.

Nous montrerons ici deux exemples :

  • les échelles et les lianes sont deux blocs qui permettent au joueur de se déplacer à la verticale. Mais si les lianes sont non-solides (comme la plupart des blocs du règne végétal), les échelles ont une hitbox de 1/8=0.125 bloc de large. Je suis sûr que les amateurs de parcours de saut le savaient déjà.
  • les couches de neige ont une hitbox particulière : chacune fait 0.125 bloc de haut, mais la couche supérieure n’a pas de hitbox : on s’enfonce donc légèrement. Remarquer que ce n’est pas le cas pour les tapis depuis la version 1.8.
sable_ames

Un bloc reste à part : le sable des âmes (soul sand) qui laisse les entités s’enfoncer partiellement dans sa hitbox en les ralentissant. Il s’agit d’un bloc solide, mais on le classe souvent comme bloc semi-solide, seul représentant de la catégorie. On peut vérifier qu’il s’agit bien d’un bloc complet : les monstres peuvent apparaître dessus, contrairement aux blocs d’hitboxs plus petites.

On parle parfois d’ajouter le Slime Block, mais il ralentit sans enfoncement, il est donc considéré comme un bloc solide. La notion de bloc semi-solide est de moins en moins utilisée, c’est ajouter une exception dans un jeu qui en contient déjà beaucoup.

Cute Divider

Bloc opaque et bloc transparent

Mais ce n’est pas tellement cette propriété qui est intéressante pour la redstone, mais plutôt la transparence que nous allons développer ci-après.

comparaison_conduction

Dans le précédent article, j’avais utilisé les lampes de redstone pour montrer que le courant pouvait alimenter un bloc et que ce bloc alimenté pouvait activer les blocs adjacents. Mais, si vous avez fait vos propres tests, vous avez pu remarquer que certains blocs ne réagissaient pas ainsi.

Par exemple, utilisons des pistons : le piston central s’active, mais les pistons adjacents restent inertes. Cela nous montre que les blocs ne sont donc pas tous égaux face au courant de redstone et ne sont pas forcément apte à le conduire.

bloc_opaque_transparent

Effectuons quelques tests supplémentaires sur quelques blocs. On peut finalement séparer les blocs en deux catégories :

  • les blocs opaques qui conduisent le courant : la torche de redstone, la roche, le bloc de pastèque…
  • les blocs transparents qui sont isolant au courant : le piston, la glace, la glowstone…

Nous allons nous intéresser particulièrement à cette propriété dans la suite de l’article.

bloc_transparent_non_opaque

Les blocs transparents sont de formes et d’apparences différentes. Quelques groupes sont à noter :

  • les blocs non-solides : la plupart des végétaux sont des blocs non-solides, comme la canne à sucre et les fleurs. Tous les blocs non-solides sont transparents et ne laissent pas passer le courant.
  • les blocs de taille inférieure à 1 bloc : les coffres, les pots de fleur, les gâteaux ou encore les têtes ont tous des hitbox inférieures à un bloc plein. Ces blocs sont également classés dans les blocs transparents.
lumière_zombie

Je suis sûr que vous ne vous en doutiez pas, mais les blocs transparents laissent passer la lumière. La transparence sert donc au moteur du jeu à effectuer les calculs d’éclairage.

S’il parait logique que des blocs comme le verre soit transparent, le fait qu’un piston puisse laisser passer la lumière est plus inattendu. Pourtant, vous pouvez tester ceci facilement avec des zombies : ces derniers brûlent s’ils sont exposés directement à la lumière solaire. Et nous constatons bien que sous ces deux blocs, ils se trouvent en feu.

Vous pourriez objecter que le zombie présent sous la glace n’a pas pris feu, alors que la glace est un bloc testé comme transparent. La raison est que la glace diminue de 2 la luminosité, soit une influence faible mais suffisante pour expliquer la survie de notre zombie.

exception_transparent

Vous pouvez trouver d’autres propriétés aux blocs transparents, mais ils existent de nombreuses exceptions :

  • un bloc où on peut voir à travers est un bloc transparent : cela semblerait logique, surtout dès qu’on regarde le verre, la glace ou encore les feuillages. Mais il existe des exceptions : le Slime bloc transmet le courant, tout comme les générateurs de monstres.
  • un bloc transparent ne fait pas suffoquer : il arrive que des entités se retrouvent dans des blocs. S’il s’agit d’un bloc de verre, vous ne prendrez pas de dégâts. Par contre, s’il s’agit d’un bloc opaque, les prochaines secondes seront plutôt douloureuses. Mais, pour tenter d’éradiquer le bug “X-ray”, certains blocs transparents font suffoquer, par exemple comme la glace.
  • les monstres n’apparaissent pas sur les blocs transparents : en effet, l’algorithme de spawn utilise la luminosité pour déterminer si un monstre peut apparaître ou non. Or ces blocs n’affectent pas cette donnée, rendant la surface non-spawnable. Attention, la réciproque est fausse : la bedrock est un bloc opaque et non-spawnable.
  • les rails et les torches ne peuvent pas être posés sur des blocs transparents : c’est également le cas pour de nombreux objets nécessitant un support comme les répéteurs. Mais vous pouvez voir que le verre permet d’accueillir une torche sur sa face supérieure, et ce n’est pas la seule exception à cette règle.
exemples_transparence

Vous voyez donc que reconnaître un bloc transparent et prévoir ses propriétés n’est pas si simple. Le meilleur moyen d’être sûr, c’est donc de tester. Avant de passer aux applications, présentons encore quelques exemples :

  • un dalle seule est un bloc transparent, mais empiler deux dalles forme un bloc opaque.
  • la glace est un bloc transparent, mais la glace compactée conduit le courant.
  • la terre conduit normalement le courant, mais perd cette propriété une fois labourée.

Cute Divider

Utilisation de la transparence dans les circuits

Il est temps de voir pourquoi nous avons discuté transparence : les applications que vous pourrez en tirer pour vos circuits.

couper_cable_transparence

Dans le problème résolu du précédent article, nous devions contourner le fait que la majorité des blocs coupent les câbles de redstone. Maintenant, nous pouvons être plus précis : ce sont les blocs opaques qui coupent les câbles.

Une nouvelle solution au problème existe donc : remplacer le bloc qui coupe le câble par un équivalent transparent. Les escaliers posés à l’envers sont des blocs transparents, vous voyez sûrement où je veux en venir.

transparent_powder

Si on veut utiliser la transparence à un niveau supérieur dans nos circuits, il faut que nous puissions poser de la poudre de redstone dessus. Malheureusement, la plupart des blocs transparents ne permettent pas cette manœuvre.

Heureusement, quelques blocs acceptent la poudre de redstone : ce sont les dalles en position haute, les escaliers en position renversée et le bloc de glowstone. Nous allons donc pouvoir faire nos expérimentations.

diode_transparence

Voyons les deux circuits ci-dessus : la différence entre les deux est subtile mais elle empêche une des lampes de s’allumer. Observons de plus près :

  • à gauche, le courant doit descendre de la dalle pour rejoindre la lampe.
  • à droite, il doit au contraire monter sur la dalle pour allumer la lampe.

Vous pouvez constater vous-même : lorsqu’un bloc transparent est surmonté par de la redstone, le courant peut uniquement monter (ou rester au même niveau), chose qui n’a pas d’influence pour les blocs opaques.

Dans un circuit, il peut être intéressant d’imposer le sens de circulation du courant : c’est ce qu’on appelle en électronique une diode. Les blocs transparents ont ainsi permis de faire les premières diodes de Minecraft.

ascenseur_transparence

Nous l’avons vu, les propriétés de la transparence donnent de nombreux avantages. Comparons deux blocs support pour faire monter du courant dans un câble : la roche (bloc opaque) et les dalles en roche (bloc transparent).

  • les dalles de pierre utilisent deux fois moins de ressources que le bloc de pierre pour la même hauteur. En effet, la fabrication de 6 dalles nécessite 3 blocs de roche, le calcul est facile.
  • les dalles étant des blocs transparents, elle ne coupe pas le câble de redstone. Ainsi, nous avons une contrainte en moins qui permet d’empiler directement les dalles sur le même plan vertical. On passe d’un câble de section de 2×2 blocs² pour la pierre à une section 2×1 blocs². Encore une économie de moitié !

On a donc finalement réduit notre consommation de pierre par 4 !

Cute Divider

Complément : qu’alimentent réellement les câbles ?

L’article précédent a paru très simple pour beaucoup d’ente vous. Je vais profiter de cet article sur les blocs transparents pour parler d’un détail sur la propagation du courant que j’ai passé sous silence.

Cette partie est plus technique et concerne un cas très particulier : les débutants peuvent donc passer cette partie.

exemple_01

Commençons par la situation ci-dessus : un câble de redstone qui monte et qu’on alimente par le bas. Ajoutons un piston comme pour couper le câble : nous avons vu que le piston est un bloc transparent, donc le câble n’est pas être impacté et le courant continue de circuler.

En revanche, quelque chose est curieux : le piston est rétracté alors que le câble tout en haut pointe vers lui. Or, conformément à l’article sur la propagation du courant, si un câble pointe vers un bloc, celui-ci est alimenté et le piston devrait donc s’étendre… Cela semble paradoxal.

exemple_02

Ajoutons une poudre de redstone pour prolonger le câble pointant vers le piston : le piston s’étend. Retirons la redstone ajoutée : il se rétracte. Pourtant, visuellement, rien ne semble avoir changé près du piston…

Une conclusion s’impose donc : ce n’est pas parce qu’un fil pointe vers un bloc qu’il l’alimente.

Avant d’ajouter la seconde redstone, le raccord avec le piston est simplement visuel : le courant de redstone ne peut aller que vers le haut sur les dalles, il ne va donc pas alimenter le piston.

L’ajout de la seconde redstone forme localement un câble de 2 blocs de long, câble qui à deux extrémités et qui n’a pas de limitation sur le sens du courant. On se retrouve alors un câble pointant vers le piston : conformément à l’article précédent, le piston est alimenté.

exemple_03

Voici un autre exemple, tiré d’un montage que m’a présenté Marcantouf : le comparateur envoie dans le bloc à sa sortie un signal de puissance 1. Ce qui nous intéresse ici, c’est la valeur du signal dans le bloc violet. Deux réponses possibles :

  • soit il a la valeur du câble de redstone qui semble pointer vers lui, donc un courant faible de 1.
  • soit il a la même valeur que la poudre de redstone qui le surmonte, donc pas d’alimentation.

Regardons la lampe : elle est éteinte, ce qui signifie que le bloc n’est pas alimenté. C’est donc ici la seconde réponse qui est la bonne et cela se rapproche de la situation précédente.

Ajoutons une poudre de redstone à la suite : la lampe s’allume. Cette fois, le bloc est réellement alimenté par la redstone pointant vers lui. La raison est toujours l’affichage qui fait croire que la poudre de redstone pointe vers le bloc, chose qu’elle fait réellement que lorsqu’on prolonge le câble.

Cute Divider

Conclusion

Nous avons donc vu que les blocs ne sont donc pas tous égaux face au courant de redstone. La catégorie des blocs transparents, en ne conduisant pas le courant de redstone, permettent des mécaniques intéressantes que nous pourrons utiliser dans nos futurs circuits. J’espère que cet article vous aura intéressé et que vous avez eu autant de plaisir à le lire que moi à l’écrire. N’hésitez pas à donner vos retours dans les commentaires, vos remarques et pourquoi pas des demandes particulières sur certains sujets. À bientôt dans le Point Redstone.
 

Chapitre précédent

La propagation du courant

fond_vert_rougeSommaire 

Chapitre suivant

La torche de redstone

A propos de brusicor02

Rédacteur sur Minecraft-France. Il est capable de s'amuser avec quelques câbles de redstone et des blocs de commande pendant des heures et d'en faire un circuit à la MacGyver.

Ceci vous intéresse peut être

Choisir, configurer et installer un VPS

Nous allons apprendre à choisir, configurer et installer un VPS pour pouvoir y installer divers services, tels que des serveurs Minecraft.

Rédiger une réponse

10 Commentaires sur "[Point Redstone] #3 – Les propriétés des blocs transparents"

Prévenez moi :
avatar
 
Trier par:   Commentaires récents | Commentaires ancients | Les mieux notés
Dracoctix
Rédacteur

Il semblerait qu’il n’en existe pas ;)

Membre

Salut
J’aimerai savoir, existe-t-il un bloc plein ( laissant donc passer le courant ) mais qui est non spawnable ? Autre que la bedrock .. :D
Obligatoire pour une usine à witch avec pulse-limiter ^^
Merci d’avance
Lanou

Quartz
Invité

Eheh, enfin quelqu’un qui allie “grand public” et “redstone” :)
Pour ce qui est du détail final j’ai une théorie :
– Le courant est orienté, donc dans ce cas, la plus haute des poudres alimente uniquement vers l’exterieur, donc pas vers le piston. (m’enfin, difficile d’expliquer ça en un simple commentaire) Si tu es interessé, nous pouvons communiquer sur le sujet, et plus généralement sur la redstone, mon mail est à ta disposition :)

ADRUICKE
Invité

Super article comme d’habitude mais peut tu me donner ton pack de texture ;)

wpDiscuz