Accueil / Textes RP / [Texte RP] Tribulations d’un rejeté

[Texte RP] Tribulations d’un rejeté

[Texte RP] Tribulations d’un rejeté
4.7(93.33%) 3 votes

 Texte_RP_1.4

J’écris ces lignes en étant incapable de faire autre chose. Les pensées fusent dans ma tête, elles voltigent comme de petites hirondelles en un chaud été ensoleillé. Je n’ai pas vraiment d’épopées à vous conter, je ne suis qu’un humble vieillard qui a cultivé des idées pendant un nombre d’années incalculables, je suis ce que l’on appelle un écrivain solitaire. Certains me disent philosophe alors que d’autres me disent fou, au final la pensée des autres ne m’importe guère vu que je suis un homme follement amoureux de ma passion pour la littérature. J’ai dû tremper ma plume si souvent dans l’encre noire afin d’écrire des lettres pour y former des mots, pour y former des phrases, pour y former des livres, pour coucher mes pensées sur un papier aussi vieilli que je le suis aujourd’hui.
Mes pensées ne doivent pas réellement vous intéresser, vous lecteurs qui êtes si friands de mes romans épistolaires ou alors de mes romans parfumés d’un amour peu commun, mais pourtant vous me lisez encore une fois et même si je ne vous connais pas, je peux vous dire que je vous en remercie. Maintenant que j’y pense, j’ai finalement une histoire à vous conter, une histoire qui ne me concerne évidemment pas, mais qui concerne un de ces étrangers que l’on surnomme mexicain, vous devez sûrement les connaître vu qu’ils sont si souvent rejetés sans aucune raison apparente. Je dois avouer que le physique de ces personnes peut être repoussant, pour cela ils sont tous semblables, mais une personne peut avoir une mentalité autre qu’un de ces camarades qui ne l’est peut-être pas. Le racisme, et non la xénophobie, ne peut exister puisqu’il n’y a aucune race supérieure, mais je m’égare comme à chaque fois et je vais enfin vous conter l’histoire de ce Mexicain que j’ai un jour rencontré par pur hasard, il m’a alors raconté une de ses épopées qui m’a frappé, la voici.

 

Diviseur_RP

 

Dans un pays qui pourrait être imaginaire à nos yeux, mais qui ne l’est en fait pas se trouve un peuple rejeté par les autres, un peuple au physique identique, mais à la culture des plus étonnantes. Malgré un manque évident d’argent et de charisme, certains d’autres eux réussissent à se faire connaître en bien, alors que d’autres sombrent dans le terrorisme explosif ou alors dans la dégradation de bâtiments en y dressant de la pierre en forme phallique. Pour les deux cas, ils quittent leur étrange pays afin de séjourner à long terme dans un autre pays peuplé de gens à l’arrogance et l’égocentrisme démesuré. La mégalomanie règne en ce pays, mais certaines personnes ne sont pas semblables aux autres comme dans toute civilisation, certaines personnes sont humbles, généreuses, mais tous dénigrent ce peuple venu du pays à l’air imaginaire, et cela sans aucune justification. Les individus qui forment ce peuple dénigré se font appeler les Mexicains.

S’attarder sur les terroristes mexicains serait bien trop inutile, car cela se finit toujours de la même manière, ils se font tous bannir du pays cultivé, riche. Alors que pour ceux qui viennent pacifiquement, l’histoire peut être bien plus passionnante. Cependant, cette histoire n’est pas comme les autres puisqu’elle raconte le voyage d’un jeune homme aux ressources fascinantes, le voyage de Jojo fils de Steve. Ce Jojo, aussi pauvre que ses confrères, vivait dans une écurie au sol crasseux et dormait dans du fumier fraichement mélangé. Il ne travaillait pas, comme ses confrères, il s’amusait à regarder son peuple construire des bâtiments aux formes phalliques, ou le voir en train d’exploser la terre.
Jojo ne se sentait pas chez lui, il trouvait son peuple ennuyant à force. Il avait entendu un vieillard parler d’un peuple voisin qui n’avait aucun bâtiment à forme phallique, qui n’explosait rien, mais qui construisait des bâtiments aux matériaux étonnants, qui écrivait quand il pouvait, ou encore qui travaillait. Au début, il croyait que ce n’était qu’un conte pour amuser les enfants, mais à force il finissait par le croire et décida d’y jeter un coup d’œil, alors il prépara son baluchon et s’en alla rapidement pour découvrir ce pays voisin.

 

Diviseur_RP

 

Il marcha, et il marcha, encore et encore puis s’arrêta la nuit venue. Le lendemain, il remarcha, et il remarcha, encore et encore puis s’arrêta la nuit venue. Cela dura bien des jours, bien des semaines et bien des mois. Il traversa des déserts arides, des jungles humides, des marécages fétides, des plaines sordides, mais traversa également des montagnes à la roche splendide, des vallées où coulaient des rivières limpides. Tous ces biomes si différents, mais si semblables en même temps, car Jojo ressentait la solitude à chaque pas en avant même si son courage l’aidait à avancer. Il s’arrêtait certaines fois pour y manger du pain et du fromage et pour s’y reposer, mais il ne voulait pas abandonner son périple.
Après bien des mois de marche, il finit par apercevoir une grande muraille faite d’un matériau violacé et qui semblait indestructible, et il vit une entrée où des gens au physique différent s’y trouvaient. Il se dirigea donc vers cette possible entrée et dévisagea ces gens qui le dévisagèrent également puis demandèrent soudainement si par hasard il était un terroriste. Jojo ne savait pourtant pas ce que signifiait cet étrange mot, alors il dit qu’il ne voulait plus rester dans son pays peuplé d’imbéciles heureux, il dit qu’il voulait s’instruire. Étonnés, les hommes se regardèrent et le poussèrent afin qu’il reparte là d’où il venait.
Attristé, Jojo marcha et marcha le long de la muraille pour pouvoir la contourner. Son périple dura bien des semaines jusqu’à ce qu’il arrive à un océan, il décida alors de sauter dans l’eau peu accueillante et de vérifier si la muraille continuait bien jusqu’au fond de cette eau. Il nagea et nagea encore et vit une petite faille qui le laisserait tout juste passer et c’est ce qu’il fit.

Après avoir passé la faille, il sortit rapidement de l’eau et reprit son baluchon puis partit dans une direction qu’il avait choisie par hasard. Il marcha comme il le faisait si bien, il marcha longtemps, deux lunes étaient passées jusqu’à qu’il arrive dans un marécage à l’odeur tout aussi fétide que les autres marécages qu’il avait traversé. Cette fois-ci, le marécage semblait différent à ses yeux, il vit une petite cabane supportée par de petits pilotis et cette cabane semblait habitée. Il se dirigea donc vers cette cabane à la recherche d’une âme charitable qui aurait bien pu l’aider à survivre dans ces terres si hostiles. Une fois arrivé là-bas, il ne vit rien à part une vieille porte en bois de chêne. Il toqua à cette porte, mais rien, il retoqua et encore rien, alors il rentra et vit un chaudron et un établi avec un pot contenant un champignon qu’il n’avait alors jamais aperçu, mais un lit se trouvait également à cet endroit. La lune déjà présente dans les cieux, il décida de se reposer dans cette cabane, mais durant cette nuit, une main le secoua violemment pendant son sommeil. Jojo se leva avec effroi et vit une femme vieille femme à la peau blanchâtre, elle portait un long chapeau noir sur sa tête et une tunique violette pour seul vêtement, mais ce qui le frappa principalement était la verrue qu’elle avait à son nez. Alors Jojo cria de plus belle, la femme lui mit sa main devant la bouche et lui dit d’arrêter de crier, puis elle lui fit boire un liquide contenu dans une fiole. Jojo se rendormit aussitôt…

 

Diviseur_RP

 

Des années après son réveil, Jojo avait rejoint un village, mon village qui porte le nom de Knalira, c’est un village qui se situe en haut d’une montagne perpétuellement enneigée. Il m’avait cherché durant des années, m’a-t-il dit, et cela afin de me conter son histoire des plus fascinantes. Il ne s’agit pas de ce que je vous ai raconté jusque-là, mais de ce qui s’est passé durant les années après son réveil. Sachez que ce qui s’est passé est des plus époustouflants, mais je me demande si je dois vous le raconter… Je vais le faire, mais croyez-moi ou non, ce qui va suivre s’est réellement passé.

 

Diviseur_RP

 

Le lendemain, Jojo se réveilla en se frottant la tête devenue douloureuse après avoir bu le contenu de cette fiole. Il sortit du lit et ouvrit la porte en bois de chêne et se trouva nez à nez avec la femme qui l’avait drogué. Il hurla à nouveau de plus belle et la femme mit à nouveau sa main devant sa bouche pour le faire taire, mais cette fois-ci elle lui parla en se présentant comme étant Allia. Elle leva sa main vers le ciel, la paume et les doigts vers le haut comme si elle tenait un objet sphérique, puis marmonna quelque chose avant qu’un éclair s’abatte sur sa paume. Jojo, effrayé, fit un saut en arrière et urina dans son pantalon. Allia se retourna et le regarda puis chercha un objet dans son vêtement et en ressortit un vieux manuscrit poussiéreux qu’elle lui tendit en souriant maladroitement. Jojo, encore effrayé par la femme, prit timidement le livre et se rua dans la cabane pour s’y enfermer. Il souffla sur le livre poussiéreux afin de pouvoir observer la couverture qui apparaissait petit à petit. Une fois entièrement dépoussiéré, la couverture laissait apparaître un titre doré sur une couverture couleur sang, la reliure du livre était en un cuir orangé et les côtés des pages étaient recouvertes d’une fine couche d’or étincelante. Jojo ouvrit le livre délicatement et commença à le feuilleter avec attention.
La femme attendait toujours à l’extérieur de la cabane, elle attendait impatiemment que Jojo revienne à elle et elle lui faisait savoir en toquant incessamment à la porte. Finalement, la porte s’ouvrit et Jojo se retrouva encore une fois nez à nez à la femme, mais il n’était plus effrayé comme avant, il était empli d’un courage étonnant et en plus de cela il soutenait le regard de la femme qui essayait de l’effrayer. Cette dernière sourit et laissa apercevoir ses dents jaunies par le temps et le manque d’hygiène, une haleine fétide en sortit ce qui fit grimacer Jojo. Il lui redonna le livre en souriant habilement contrairement à la femme, puis il lui dit qu’il savait qui elle était, qu’il connaissait l’utilité d’un œil d’araignée et de la pierre lumineuse mélangés dans de l’eau étrange. La femme ricana puis le prit dans ses bras avant de l’emmener à l’intérieur pour lui parler.

 

Diviseur_RP

 

Ce Jojo m’a tout expliqué une fois chez moi, expliqué comment il est devenu son acolyte, comment il a reçu la connaissance des breuvages anciens, des breuvages aux couleurs et aux odeurs étranges. Il m’a également dit ce qu’il avait fait durant toutes ces années auprès de cette femme au physique repoussant, il m’a dit comment il était arrivé jusqu’ici. Je lui ai donc demandé une preuve pour vérifier ses dires, par exemple ce livre à la couverture couleur sang et aux lettres d’or, mais il n’a jamais voulu me le donner, et c’est à ce moment qu’il s’est levé pour partir.
Depuis ce jour, je ne l’ai plus jamais revu, mais j’ai envoyé plusieurs hommes à sa recherche, des mercenaires que j’ai payé pour qu’ils m’amènent ce livre ainsi que Jojo en vie, mais voilà bien des années que je les attends tous et j’engage de plus en plus de mercenaires pour le trouver. Cela n’est pas dans mon habitude, mais je sais que ce livre détient des informations sur les origines de notre monde, je le sais depuis que j’en ai entendu parler, je le sais. Je me fais malheureusement vieux et je ne peux plus rattraper le temps perdu, mais je sais comment faire pour que le livre vienne à moi, je connais la bonne personne…

 

© 2014 – Tous droits réservés

A propos de 1blackjack1

Ceci vous intéresse peut être

Assiégés - forêt

[Texte RP] Assiégés [Chapitre 4]

Chapitre 4 de la série de textes RP "Assiégés" : le rêveur... Un prophète arrive dans une cité, prévoyant que des forces maléfiques vont l'assiéger ; est-il un tyran ou un sauveur ?

Rédiger une réponse

29 Commentaires sur "[Texte RP] Tribulations d’un rejeté"

Prévenez moi :
avatar
 
Trier par:   Commentaires récents | Commentaires ancients | Les mieux notés
Skyfly
Invité

D’accord merci de ta réponse, je sais pas si c’est bien mais je viens d’écrire un prologue qui est assez grand (enfin je pense). Si tu veux le voir tu me le dit par contre il n’y a aucun rapport avec minecraft.

SpookyPowa
Admin

Blackjack ne fait plus partie de notre équipe, mais je pense pouvoir répondre à ta question :
– Si je ne me trompe pas, il a fait des études scientifiques, pas littéraires.
– Il fait du RP depuis son enfance.
– Il écoute de la musique classique pour l’inspiration.
– Pour faire des longs textes, il faut de la description, mais également détailler les pensées du personnage.
– Blackjack a un talent inné.

Skyfly
Invité

Bonjour ! Je voudrais savoir comment tu as fait pour écrire aussi bien, si tu as fais des études, pourquoi tu as eu envie d’écrire puis aussi comment tu fais pour faire des longs textes car j’ai beau essayer d’écrire mais mon chapitre fais a peine 5 lignes ?

P.S: Quelle logiciel utilise-tu pour créer ton texte ?

Walkun
Membre
1 – Je t’ai pas accusé toi, en personne, d’avoir supprimé mon commentaire. Je n’ai pas mentionné ton nom dans mon commentaire, je l’ai peut être sous entendu, c’est vrai mais c’était sous l’effet de la colère, et si ce n’est pas toi qui l’a supprimé, je te prie de m’excuser. 2 – Mon précédent commentaire était tout à fait poli, sauf qu’il a été supprimé, ce qui m’a un peu énervé, ce qui, je pense est tout à fait normal. En conséquence le commentaire que j’ai posté hier était un peu agressif, je le reconnais. 3 – Tu dis,… Lire la suite »
wpDiscuz