Accueil / Actualités / [Test] Minecraft Story Mode – Épisode 1 – The Order of the Stone

[Test] Minecraft Story Mode – Épisode 1 – The Order of the Stone

[Test] Minecraft Story Mode – Épisode 1 – The Order of the Stone
4.6(91.43%) 21 votes

Après de nombreuses semaines d’attente pour certains et d’indignation pour d’autres, c’est enfin l’heure de voir ce que cet enfant de Mojang et Telltale a à nous offrir.
Vous avez été très nombreux à faire part de vos doutes et attentes. Je me permets donc, afin de ne pas dresser de procès d’intention, de vous rappeler les quelques informations à connaître.

Nous devons à Telltale de nombreuses œuvres assez singulières dans le paysage vidéo-ludique, et qui s’inscrivent dans un style pour le moins difficile à décrire, axé majoritairement sur le fond plutôt que sur la forme. Ces jeux, citons entre autres The Walking Dead ou encore The Wolf Among Us, ne se démarquent pas par un gameplay innovant ou des textures ultra-réalistes mais bien par un travail scénaristique et immersif très poussé. Jouer à un jeu Telltale nécessite une certaine implication dans l’univers et les relations entre les personnages, appuyée d’ailleurs par des dialogues aux choix multiples, pouvant faire évoluer les destins des protagonistes à plus ou moins long terme.

Voilà donc pourquoi il me semble idiot et très peu objectif d’attendre de cette aventure scénarisée quoi que ce soit de semblable à Minecraft. Il a été annoncé que l’univers cubique tient uniquement la fonction de cadre enchanteur et unique sans prétendre un quelconque autre rôle. Ne vous attendez donc pas à profiter de la même liberté et des mêmes possibilités, vous êtes là face à une œuvre qui n’a de Minecraft que le nom et l’univers.

Bien, passons au test de ce premier opus de Minecraft Story Mode, nommé “The Order of the Stone” (en français “L’Ordre de la Pierre“) !

Configuration matérielle requise

  • Système d’exploitation : Windows XP SP3 / OS X Lion (10.7.X)
  • Processeur : Intel Core2 Duo @2GHz ou équivalent / Intel @ 2.3GHz
  • Mémoire (RAM) : 3GB ou plus / 4GB ou plus
  • Cartes graphique : AMD ou NVidia 512MB ou plus
  • DirectX : 9.0 ou plus
  • Espace disque dur : 3GB
  • Carte son : DirectX 9.0c ou plus

Cute-Divider

La première chose qui saute aux yeux en démarrant le jeu, c’est bien évidemment la fidélité au support originel : menus, curseur, interface, rien ne vous dépaysera. Au contraire, cela mettra n’importe quel joueur de Minecraft à l’aise. Vient ensuite un écran nous permettant de choisir le look et le sexe de Jesse, notre héros (ou héroine donc), puis l’indispensable cinématique d’introduction, nous narrant les aventures de LOrdre de la Pierre, fière équipe d’aventuriers aujourd’hui en cessation d’activité, ayant réussi l’exploit d’abattre l’Enderdragon. Vous vous doutez bien que ces légendes vivantes sont appréciées voire déifiées par le monde entier, y compris par Jesse, admirateur de Gabriel (membre de l’Ordre qui profite aujourd’hui de sa gloire comme tout bon aventurier).

Minecraft Story ModeL’écran titre est très semblable au jeu de base.


Les quelques premières minutes de jeu introduisent assez habilement les différentes mécaniques de gameplay du jeu au travers du concours de construction de l’Ender Con, auquel participent Jesse ainsi que son fidèleet très mignon – cochon Reuben et ses amis Olivia, ingénieure en Redstone, et Axel, compagnon grand, fort et blagueur. Voilà déjà quelques années que cette équipe de constructeurs passe inaperçu et se font voler la victoire par leurs rivaux, les “Ocelots”. Et à ce stade, vous devez sans doute cerner un des seuls points négatifs que je pourrais reprocher à ce Minecraft Story Mode : les personnages sont assez archétypaux et font plus office de rôle que d’individus à part entière. Cependant, je pense qu’il s’agit là d’un choix plutôt évident si l’on suppose que l’objectif de Telltale est d’initier les joueurs de Minecraft aux jeux point’n’click scénarisés, et que les personnages gagneront en profondeur au fur et à mesure des épisodes.

Visuellement, je vais me permettre de décrire le jeu comme un film d’animation interactif, comme on peut en trouver sur Youtube, auquel on aurait ajouté de jolis shaders et une interface pratique n’apparaissant que si besoin est. Et très franchement, je ne m’attendais à rien d’autre. Après tout, force est de constater que cette fidélité au côté simple et pixelisé de Minecraft permet aux fans de ne pas être dépaysés tout en immergeant le joueur lambda au sein de paysages colorés et cohérents et d’ambiances tantôt enfantines et amusantes, tantôt épiques et mystérieuses. Cela dit, les yeux les plus aguerris ne manqueront pas de repérer certaines animations faciales pouvant paraître forcées et vous donnant parfois l’impression que certains personnages se comportent étrangement, passant d’une expression à l’autre sans raison vraiment valable. Aussi, nous pourrions peut-être reprocher la simplicité des décors et des constructions qui pourraient sans aucun doute faire trembler les plus grandes équipes de constructions auxquelles Telltale aurait pu faire appel.

 

Côté gameplay, le studio nous propose tout ce qui a fait sa renommée, et le moins que l’on puisse dire, c’est que ça fonctionne. Attendez-vous donc à des choix de dialogues à faire en temps limité, et qui influeront bien sûr sur vos relations avec les différents protagonistes ou le cours de l’histoire, ainsi qu’à de nombreuses QTE vous demandant d’appuyer à temps ou de marteler telle ou telle touche de votre clavier. Mais ce n’est pas tout, vous aurez également droit à des séances de fabrication semblables à celle de Minecraft, vous demandant d’arranger les composants sur votre établi, ou encore à quelques combats simplistes mais jouissifs contre les créatures belliqueuses qui ne souhaitent que votre mort.
Il est à noter que la majorité du jeu se déroule de manière très cinématographique. Le passage d’une cinématique purement narrative à une séquence jouable ou de QTE est souvent assez discret, voire indétectable, ce qui peut surprendre le joueur le moins attentif.
Comme le dit l’encart en début de jeu : “Cette série de jeu s’adapte aux choix que vous faites. L’histoire est taillée selon votre manière de jouer.” Ce libre arbitre auquel vous aurez droit influera donc à plus ou moins long terme sur vos relations ou votre histoire, ce qui permet à chaque joueur de vivre une aventure assez unique, ce qui n’est pas sans déplaire et conserve dans une moindre mesure l’esprit de liberté qui caractérise Minecraft.
La progression est dans ce premier épisode à la durée de vie d’environ deux bonnes heures assez linéaire, mais il est fort à parier qu’un minimum d’exploration se présente à nous par la suite. Après tout, lorsque l’on adapte le plus imposant bac à sable du monde vidéo-ludique, on ne peut selon moi pas se permettre de priver le joueur d’un minimum de perdition volontaire dans cet univers.
Les quelques phases d’exploration libres poseront peut-être des soucis à certains d’entre vous, notamment à cause des mouvements de notre Jesse, quelques peu lents selon moi.

Il est à mettre aux crédits des développeurs une certaine bienveillance envers les fans de l’univers de Minecraft, qui ne se sentiront selon moi pas vulgairement exploités, quoi qu’en disent les virulents détracteurs, qui souvent n’ont même pas pris la peine de tester le jeu. En effet, au-delà de quelques clins d’œil sympathiques adressés aux connaisseurs, aucun évènement ouvertement “fan service” ne vient interrompre le cours de l’histoire. Aussi, les dialogues ne souffrent pas d’explications, même implicites, sur le fonctionnement de tel ou tel bloc ou tel ou tel élément de l’univers, ce qui selon moi permet au joueur de ne pas se situer au beau milieu d’un univers importé. C’est une réussite que de faire oublier au joueur qu’il joue à une adaptation, en restant fidèle au matériau de base sans y faire systématiquement référence.

La bande son de Minecraft Story Mode est également très réussie, bien que très différente de ce que l’on doit à C418. En effet, là où la musique de Minecraft fait office d’ambiance, les compositions de cette aventure interactive (signées du groupe californien Anadel) , dont les sonorités très synthétiques nous rappelle tout de même le matériau de base, soulignent avec adresse les enjeux et situations sans abuser d’un thème ou de boucles répétitives. Vous aurez également parfois droit aux sons du jeu original sans pour autant souffrir d’une ignoble machine à pistons ou de cris abusifs de monstres.
Enfin, le doublage, assuré par des professionnels du doublage de dessin animé et acteurs (Patton Oswalt, Scott Porter, Brian Posehn ou encore Corey Feldman) est plutôt très convaincant et les personnages ne souffrent pas d’accents locaux trop handicapants pour les anglophones non natifs comme nous autres francophones.


De nombreuses personnes ont émis beaucoup de doutes concernant l’intérêt de cette adaptation, et c’est tout à fait légitime. Après tout, l’industrie du jeu vidéo se doit d’être lucrative, et les projets, pardonnez-moi l’expression, “puant le pognon” naissent à foison, afin de profiter de l’innocence des joueurs et d’une clientèle déjà toute formée.
Minecraft Story Mode est selon moi une œuvre bien en dehors de ce triste monde, et propose simplement à la communauté gigantesque des joueurs de Minecraft de vivre une aventure unique au sein de leur univers favori, rien de plus.
Loin d’être indispensable, cette épopée interactive aux mécaniques de jeu classiques mais efficaces et de laquelle émane une certaine bienveillance et une certaine honnêteté plaira autant aux admirateurs du genre qu’aux néophytes souhaitant le découvrir au travers d’un univers familier.

Noms des cinq premiers épisodes :

  1. L’Ordre de la Pierre
  2. Assemblage Requis
  3. Le dernier endroit où l’on regarde
  4. Entre le marteau et l’enclume
  5. À nous l’ordre !

Cute-DividerEn résumé

  • On apprécie …
  • On regrette …
  • La fidélité à l’univers, adroitement retranscrit.
  • L‘absence de fan-service et de références trop poussives.
  • Un libre arbitre influençant les relations entre personnages et le cours du scénario.
  • Un certain renouveau du genre, notamment grâce à des QTE impulsives et immersives.
  • Des dialogues travaillés, tantôt épiques, tantôt amusants.
  • Une bande son très agréable, fidèle mais inédite.
  • Les statistiques en ligne permettant de consulter les choix des joueurs
  • Un certain vide des protagonistes qui paraissent parfois plus comme des fonctions (le comique, le garçon manqué, les rivaux, le mentor, le héros qui s’embarque accidentellement dans une aventure qui le dépasse, …) que des individus.
  • Des contrôles parfois capricieux notamment à cause de murs invisibles et d’angles de caméra maladroits.
  • Des animations et graphismes qui peuvent paraître perfectibles. (barbe d’Ivor)
  • Les sous-titres en français qui nécessitent de modifier un fichier manuellement et ne sont pas disponibles directement en jeu.

Cute-Divider
N’hésitez pas à jeter un œil au Let’s Play de notre ami Darkheaven sur la chaîne d’AznDarkProduction si vous ne souhaitez pas y jouer mais voulez profiter du jeu en bonne compagnie ! Les prochains épisodes seront sous-titrés en français !


Si vous souhaitez bénéficier des sous-titres français :

  • Accédez au dossier du jeu : C:\Program Files (x86)\Steam\steamapps\common\Minecraft Story Mode – A Telltale Game Series (ou autre disque si vous l’avez changé)
  • Ouvrez le fichier installscript.vdf  avec un éditeur de texte (Bloc-Note ou Notepad++)
  • Modifiez à la ligne “language” le langage choisi. En l’occurrence, changez le “english” en “french
  • Bon jeu !

Acheter sur le site de Telltale

Acheter sur Steam

A propos de Skywebz

Alex, 19 ans, passionné par une liste de choses bien trop longues.
Créateurs de contenus vidéo-ludiques, je suis à votre disposition pour toute question ou proposition. J’aime rédiger, traduire, débattre, jouer, chanter, vivre. — “insérer ici une citation connue pour paraître cultivé” — — — — — Contact : [email protected]

Ceci vous intéresse peut être

Snapshot 17w45

Minecraft 1.13 : Snapshot 17w45b

Une snapshot 17w45b est maintenant disponible dans les launchers ! Elle implémente le nouveau système pour les commandes et un nouveau modèle pour le cheval !

Rédiger une réponse

13 Commentaires sur "[Test] Minecraft Story Mode – Épisode 1 – The Order of the Stone"

Prévenez moi :
avatar
 
Trier par:   Commentaires récents | Commentaires ancients | Les mieux notés
Angeduciel
Invité

idm ! je trouve qu’il est bien mais c’est galère au niveau des touches je peux pas avancer comme ça :/

yvo357
Invité

salut a vous tous.
je n’arrive pas a modifier les touches et cela est vraiment galere pour jouer.
Si vous avez une soluces.

Litch76
Invité

Comme le dit BaDy, super article/test bien détaillé sans spoiler. Personnellement, je trouve ça mieux qu’un test sur JVC ahah.

Continue comme ça, c’est super !

wpDiscuz