Poèmes Minecraft

Quelle que soit leur forme, retrouvez quelques poèmes qui célèbrent Minecraft à leur manière.

  • [Poème] Ode à la mort

    [Poème] Ode à la mort

    Bonjour chers lecteurs et lectrices, Voilà quelque temps que je n’arrive plus à écrire trop d’articles, et j’en suis encore navré. J’ai bien réussi à écrire l’article sur le célèbre serveur francophone qui vient de sortir, un texte de 8100 mots environ, mais cela m’a bien pris plus de deux semaines et c’est pourquoi je vous écris cet article qui sera pour moi bien plus facile à écrire. Je vais tout de même vous expliquer brièvement la raison de cela et quand je reprendrai à nouveau mon rythme de six articles par semaine. La raison de mon absence est simple, je suis actuellement en train de travailler énormément, encore bien plus qu’auparavant, et ceux qui me connaissent savent à quel point je travaille, et c’est la raison de mon absence qui se remarque principalement au niveau des articles, mais notre cher Ez’ a repris le flambeau et vous montre désormais énormément de mods, mais plus aucune map n’apparaît, et je vais résoudre ce petit problème avec l’article qui va suivre. En ce qui concerne mon retour, il devrait être pour début juin. J’avais déjà rouvert la catégorie des poèmes en articles et beaucoup de gens avaient apprécié cela, alors je me suis…

  • [Poème] Je Veux Être Libre

    [Poème] Je Veux Être Libre

    Bonjour chers lecteurs et lectrices, Voilà bien longtemps que ce type d’articles avait disparu, mais une personne se nommant MyGodness a publié un poème dans notre section Proposition d’articles sur le forum. J’ai alors lu le poème, et je l’ai vraiment adoré. En plus, vous savez que la littérature me passionne énormément vu que c’est un domaine lié au rôlisme. Ce poème raconte les sentiments que pourrait avoir un mexicain minecraftien, c’est-à-dire un Steve. Vous savez bien, il s’agit du skin par défaut, celui d’un homme à la peau foncée et aux habits bleutés : un mexicain. Bref, même si je vous mets cette petite préface comme à chaque fois, je vais l’écourter pour vous laisser lire ce poème. Pour ceux qui se demanderaient, il y a une vidéo où l’auteur interprète ces paroles et cela accompagné par une douce mélodie de piano, mais la qualité de la vidéo n’est pas des plus extraordinaires. Je me permets de dire cela, car l’auteur lui-même le dit en utilisant le mot médiocre. Poème Je Veux Être Libre Je ne sais pas d’où je viens, Ici je suis comme un orphelin. Je n’ai personne avec qui parler, Je n’ai personne avec qui partager. Je ne sais pas où je…

  • [Poème] Règne solitaire

    [Poème] Règne solitaire

    Règne solitaire  La nuit est saignée par le jour D’une longue plaie presque rouge S’étire la suie solaire comme un amour Déçu, chancelant, couche où rien ne bouge. Surplombant le champ qu’on laboure Le penseur pend au chêne L’œil pensif où le monde abonde Et sur la plaine où je cours. L’in-cubateur a fait les choses ainsi Et j’attends sans recours A la fenêtre où les moutons passent La prochaine mise à jour ! Je foule la dirt sans pause Sautant les vallées et en hâte chaque carrefour ! Je m’affâme – il paraît – mais sans crainte Car j’ai l’épée et l’arc pour me porter secours ! Je suis seigneur de huit fois la Terre, Mon trône est de fer, le sol en diamant, De l’or, je ne sais que faire, Et je dresse un loup en berger allemand ! Toutefois c’est là que le bonheur m’évite Car je règne sur un alpage Une Terre de Cubes que j’habite seul. Que faire ? Lire ? Mes livres n’ont aucune page… Menaxene

  • [Poème] Comme j’étais assoupi

    [Poème] Comme j’étais assoupi

    Comme j’étais assoupi Comme j’étais assoupi, à regarder les nuages informes, et comptant dans mes poches le fourbi : des brins d’herbe et des cailloux énormes. Je songeai à conquérir l’envers et l’endroit, La terre et son revers ; pour un palais ! J’y mettais mon lit, mes livres, du feu quand il fait froid, Je cultiverai mon champ et je trairai le lait ! Apprenti paysan, chasseur, charpentier, bientôt bâtisseur de cathédrales Inutile monument de pierre de sable et père de courants instables Je déniche le fruit du torrent Pêche l’invisible et perce une montagne Je creuse, disperse, déplace et remplace. J’érige le grand, j’embellis l’infini Comme j’étais assoupi Lorsque devant moi je vis sa verte face. Menaxene  

  • [Poème] Un jour

    [Poème] Un jour

    Voici un autre poème réalisé par Menaxene. Un jour La nuit grogne et je ne suis pas sans peur Lorsqu’au matin je quitte la maison pour le labeur. Un morceau de pain pour une part du jour, Quand l’autre m’en aura ôté la moitié ! Mais le soleil luit à la suprême hauteur Et sur la plaine je ne remarque aucun creeper. Des kilomètres d’été pour un voyage au long cours Vers des monts et des plages jamais visités ! Pénétrant le bois je ne remarque pas l’immonde chasseur Dissimulé par l’épaisse nature et sa couleur. Du charmant trajet je ne reverrai pas le retour Et je marcherai sur un autre sentier. Menaxene

  • [Poème] L’homme manecraftien

    [Poème] L’homme manecraftien

    Bonjour à tous, Minecraft-France vous propose une nouvelle catégorie qui est celle des poèmes, parce que oui, Minecraft inspire beaucoup les gens et Menaxene à décidé de le retransmettre en poème. Vous allez découvrir donc de temps en temps ses créations ! Si vous souhaitez lire ces autres poèmes, qui arriveront prochainement sur le site (concernant seulement minecraft) rendez vous sur son blog ! L’homme Manecraftien  Je suis né quelques fois Sur quelques blocs de terre. Si j’ai des mains, je n’en vois pas les doigts. Sans reflet dans l’onde, je vois ma face dans l’inventaire. Ce monde est peuplé mais je suis seul. Et sous la lune et dans l’ombre, la mort m’attend. Je cours et je vogue pour éviter l’écueil. Il pleut dans le clair-obscur mais il n’y a jamais de vent. Je me couche sans fatigue, craignant la fatale apparition Du monstre impossible, dans ma cabane, la moindre portion. Je crie, atone et aphone, lorsqu’on m’éveille A deux pas du lit, ça gronde, des yeux de fiel. Au matin, j’œuvre à ma survie Sous le plateau céleste bleui Retrouvant mes forces, j’abats une forêt d’ennui Pour construire – si le soleil vit encore – un meilleur refuge pour la nuit. Hâte-toi aujourd’hui…

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer