vendredi , 22 septembre 2017
Accueil / Maps Aventure / [Map CTM] SphereCraft 2 : Deep Sea

[Map CTM] SphereCraft 2 : Deep Sea

[Map CTM] SphereCraft 2 : Deep Sea
5(100%) 3 votes

Créée par Jep3

Lien original : 

 

Mise à jour du type de la map – CTM pour Complete the Monument, qui est désormais la classification pour ce type de maps.

Description

Oui, JE SAIS. J’ai l’air d’un monomaniaque à tendance psychopathe là. C’est tout de même pas ma faute si les bons mappers me ninja des cartes dans tous les sens, non plus.

On prend les mêmes et on recommence. J’avais dit  que SphereCraft présageait du très bon venant de Jep3. SphereCraft 2 confirme cette impression. Toujours dans son style bien à lui, toujours à la limite de la Super Hostile mais en moins inhumain, Jep3 nous emmène cette fois 128m sous les mers pour une redite assez intéressante.

SphereCraft 2 n’a certes pas que des qualités. Coincée entre un Endless Deep et un SphereCraft, l’exercice est difficile à réaliser, et le gameplay s’en ressent un peu. Mais au-delà de ces considérations, l’auteur nous en remet une couche assez effroyable, entre sphères composées de matériaux improbables et donjons vicelards dont se délecteront les aficionados.

Pas ici de pseudo-sphères en pixel art, non plus que de Nether. Il y aurait de quoi laisser un petit arrière-goût décevant à la map, mais en contrepartie on nous offre ici une liberté plus grande que pour l’original. Finies les constructions de chemins laborieuses pour celui qui souhaite rusher la map, tandis que celui qui préfère prendre son temps aura tout le loisir de relier les sphères par des tunnels de son cru : les matériaux sont présent en abondance et rien n’est interdit.

Mais alors quoi ? Eh bien l’avancée est ouverte à embranchements. Une combinaison qui entre les mains d’un Vechs serait improbable (de ce qu’on en a vu jusqu’ici), mais qui fonctionne à la perfection dans ces conditions, et qui ajoute une corde à la harpe du sadisme auquel ces deux-là nous habituent, et dont tout joueur en manque de challenge se délecte.

Comment cela est-il possible ? Eh bien comme seul un SphereCraft le permet : les sphères sont autant de bouées de sauvetage jalonnant des distances dangereusement étirées en apnée, et chacune pouvant servir de croisement, il n’y a plus qu’à tailler sa route comme on le sent.

Il est frustrant de présenter ces cartes, parce que pour décrire les choses correctement, il faut spoiler. Je m’en vais donc vous lancer un avertissement, et ceux qui souhaitent se garder la surprise pourront sauter le paragraphe qui vient et reprendre leur lecture. Ceux qui s’en tamponnent le coquillard peuvent continuer à lire.

On se souvient encore du Nether de SphereCraft 1. Vicieux et à la limite du stroboscope. S’il est absent ici, on peut tout de même se consoler avec de nouvelles sphères et donjons particulièrement délirants et injustes. Avez-vous déjà combattu un troupeau de Creepers enragés dans un espace restreint et hautement destructible en environnement sous-marin sans savoir si les coffres contiennent l’un des objectifs ? Bataillé contre des squelettes atteints d’un Gilles de la Tourette aigu dans une bibliothèque ? Essayé de défoncer une sphère en barrières pendant que l’eau emplit vos poumons ? Ce ne sont que quelques exemples des nouvelles horreurs qui vous attendent.

Là où SphereCraft 1 était assez zen, Deep Sea peut le rester, ou devenir une course contre la montre, une map à objectifs effrénée où  le moindre mauvais calcul, le moindre mauvais choix fait très, très mal. Et plus l’horloge tourne, plus la panique s’installe et vous pousse à jouer les poissons en ciment. C’est assez jouissif en fait, mais cela peut s’avérer très rageant également. Et plus j’y pense, plus je me dis que c’est la seule manière valable de relever le défi. Sauf à avoir pas mal d’heures à perdre, auquel cas elle se pose en double maléfique de l’original, mais sans réelle particularité. Une vraie suite comme on voudrait en voir plus souvent.

Et pour ceux qui s’interrogeraient sur la viabilité de la chose, la troisième carte contiendra moins de construction, et plus d’aciton/exploration. Voilà. Ainsi au moins vous le savez et vous pouvez être rassurés ; maintenant filez boire la tasse.

 

Il semblerait que SphereCraft nécessite les mêmes classifications que les Super Hostile, mais en version non-psychopathe. Ou presque. Considérez que “facile” ici c’est déjà pas mal : même si généralement plutôt tranquille, ça peut vous péter à la tronche quand vous avez le dos tourné. C’est plutôt une MOYENNE de la difficulté de la map. Donc…

SphereCraft 2 : Deep Sea
Difficulté : difficile. Progression : ouverte à embranchements.
Recommandations : Musique stressante pour rusher la map, musique zen à tendance chant des baleines (tiens, les Symphony of Science me viennent à l’esprit, tout à coup) pour la faire en mode construction. Café (c’est LONG, même en rushant le tout – comptez entre 7 et 10h). Le mod Crystal Clear Waters.

 

Téléchargement

A propos de Hyeron

Nerd et troll velu depuis 1852 au moins, traducteur à ses heures, grammar nazi, rédacteur pour Minecraft-France (non sans blague).

Ceci vous intéresse peut être

[Map] Lakandahar [1.9]

Lakandahar est une map aventure et visite dans laquelle vous aurez le plaisir de vous balader dans les ruelles d'une ville imaginaire datant de 293 après J.C.

Rédiger une réponse

5 Commentaires sur "[Map CTM] SphereCraft 2 : Deep Sea"

Prévenez moi :
avatar
 
Trier par:   Commentaires récents | Commentaires ancients | Les mieux notés
solarigui
Invité

Wouahou superbe article qui donne vraiment envie d’essayer!Enfin moi pour la part,je télécharge et je vais me jeter dessus de suite!

actom
Membre

moi je trouve ça cool, c’en est presque reposant après légendary

loukalemineur
Membre

j’aime pas

celdu13
Invité

Elle est géniale!!! vive Jep3!!
moi j’avais adoré la n°1 mais celle la aussi me plait bien. vivement la n°3!

wpDiscuz