Datapacks

[Datapack] Solar System [1.16+]

  • Auteur : Genesect_EX
  • Version de Minecraft : 1.16.2 – 1.16.3 – 1.16.4 – 1.16.5
  • Version du datapack : 1.3

Lien original

Peut-être connaissez vous Galacticraft ? Ce mod légendaire vous permettant de voyager de planète en planète dans Minecraft. Genesect_EX, lui, a réussi à recréer ce principe, mais en datapack. Aujourd’hui donc, je vous présente ce tour de force qu’est Solar System, et les nombreuses possibilités qu’il offre.

Ce nouvel univers que vous aurez à explorer est constitué de 86 nouvelles planètes, naines et lunes, et au total 120 biomes propres à chaque système. De la Lune à Mars, en passant par les multiples lunes de Jupiter, chaque planète a été recréée de la manière la plus réaliste possible, respectant la plupart du temps leurs vraies caractéristiques. Cela inclut le paysage, mais aussi la gravité, qui a été habilement modifiée pour correspondre au mieux à la réalité. C’est donc normal si plusieurs lunes sont quasiment identiques. C’est d’ailleurs un des points que Genesect_EX aimerait améliorer, en réduisant le nombre de planètes et de lunes, au profit d’une plus grande diversité. Un autre point notable est la sensation d’immersion parfaite, notamment grâce aux atmosphères des planètes, des quelques textures customisées, mais aussi des ambiances sonores.
Vous avez donc, en résumé, de nombreuses heures d’exploration devant vous avant d’avoir tout vu !


Le portail

Ne vous réjouissez pas trop vite, car avant de partir à la conquête de ces nouveaux mondes, il vous faut construire le portail qui mène au hub de sélection des planètes. C’est là que ça se complique : le portail est similaire à celui du Nether, à la seule exception qu’il n’est pas en obsidienne mais en… netherite ! Ce prix de fabrication très élevé fait donc de Solar System un datapack fait pour l’endgame.

solar_system

Après avoir construit le portail, vous pouvez l’allumer avec un briquet… mais ne vous précipitez pas dedans ! En effet, pour survivre dans l’espace, vous devez être équipé d’une armure complète en netherite. Une fois cela fait, vous pouvez sauter dans le portail. Vous arriverez au hub de sélection, où vous pourrez faire défiler toutes les planètes à l’aide de q et d . Pour voir leur lunes, appuyez sur s, et sur z pour revenir . Une fois votre destination choisie, accroupissez-vous quelques instants et c’est parti !
Il n’existe actuellement que deux moyens de revenir sur notre bonne vieille Terre (aka l’Overworld) : construire un nouveau portail – mais cela est déconseillé au vu de son coût -, ou entrer cette commande dans le chat :  /trigger return.
L’auteur du datapack travaille en ce moment à un moyen plus pratique de revenir.


Quelques planètes

Voici quelques planètes notables à visiter absolument. Bien sur, cette liste n’est pas exhaustive car il serait trop long de tout présenter ici !

La Lune
Le satellite naturel qui tourne autour de notre Terre est ici recréé presque à l’identique, avec ses grands cratères et son sol composé de roches diverses. La gravité y est de 0.17g, et vous trouverez de l’or et du fer en quantité.

Jupiter
La planète gazeuse est plutôt… vide. Vous apparaitrez sur cette petite plateforme en obsidienne, que vous pourrez peut-être transformer en station spatiale par exemple. La gravité y est de 2.5g… gare aux chutes !

Io
Une des nombreuses lune de Jupiter, Io se distingue par ses paysages pour le moins colorés. Ils sont en réalité constitués de poudre de béton, plutôt pratique pour faire de grosses réserves ! La gravité y est de 0.18g, et vous pourrez trouver de nombreux minerais, particulièrement du lapis-lazuli et de la redstone.

Titan
Cette lune de Saturne est caractérisée par ses grandes nappes de béton noirs et ses larges lacs de charbons. La gravité y est de 0.14g, et son sol est constitué principalement de glace.

Proxima Centauri : B
Cette planète lointaine se trouve dans la zone habitable de Proxima du Centaure. Etant donné que la science dispose de peu d’information à son sujet, Genesect_EX a ici recréé sa vision des choses. Cela donne une planète semblable en tout point à la Terre, mais avec des océans rouges, des animaux bizarres et des couleurs étranges. La gravité y est de 1,3g.


Les Systèmes Robots

Les systèmes robots sont certainement un des points les plus intéressants du datapack. Alors que ce dernier est principalement à vocation réaliste, l’auteur s’est permis une petite fantaisie en créant quelques planètes imaginaires colonisées par une mystérieuse civilisation de robots, pour le moins… vindicative. Ainsi, sur les planètes gazeuses telles que Dyson Swarm, vous trouverez des stations spatiales remplies de robots, mais également de loots intéressants.
Sur la planète rocheuse Robot System : D, vous pouvez explorer une immense colonie remplie d’usines, de centres de contrôle, ou de bâtiments abandonnés.
Les robots ont plusieurs classes différentes, ayant chacune leur propre équipement que vous pourrez récupérer à leur mort (si vous arrivez à les tuer… et ce n’est pas une mince affaire). Un système d’infiltration est également présent, sous forme d’une jauge d’alerte, mais ça, je vous laisse l’expérimenter par vous même !

A noter : Vous pouvez récupérer un coffre contenant tout les items des robots (et autre) avec cette commande : /function solarsystem:items

Dyson Swarm et ses stations spatiales
Les usines de Robot System : D

Les machines

Solar System ajoute quelques machines bien sympathiques qui vous seront très utiles dans certaines situations :

Block Smasher
Une machine qui, une fois remplie avec de la poudre à canon, détruira instantanément le bloc qui se trouve devant lui.


Block Placer
Une machine qui placera aléatoirement un block contenu dans son inventaire.


Air Generator
Une machine qui une fois remplie de matière organique, permet de respirer sans armure en netherite dans un rayon de 25 blocs sur les planètes du datapack. Ce rayon est augmenté sur certaines planètes qui abritent de la vie.


Graviton Producer
Une machine qui, une fois alimenté avec de la redstone, augmentera la gravité de 0,1g dans un rayon de 50 blocks à chaque activation. Le maximum possible est 600g.


Graviton Reducer
Une machine qui, une fois alimentée avec de la redstone, réduira la gravité de 90% à chaque activation. Les effets du Graviton Reducer et du Graviton Producer peuvent être cumulés.

A noter : Si la gravité est trop forte, vous subirez des dégâts et votre champ de vision sera obscurci.


Vidéos de l’auteur

Galerie

Téléchargement

Datapack :

[1.16+] Solar System

Comment installer un datapack sur Minecraft ?



Commencez par télécharger le datapack puis trouvez votre dossier .minecraft :

• Windows : Allez dans le menu Démarrer, puis rendez-vous dans Exécuter. Sinon, faites Touche Windows + R. Ensuite, tapez %appdata% dans la barre de recherche, puis allez dans le dossier .minecraft.
 Linux : Appuyez en même temps sur ALT + F2. Vous devriez normalement avoir votre .minecraft.
Si vous ne le voyez pas, activez les dossiers cachés avec la combinaison CTRL + H.
 Mac : Votre dossier minecraft se trouve dans Utilisateur > Bibliothèque > Application Support. Si vous ne trouvez pas Application Support, faites Finder > Barre des menus : Aller + Maintenir ALT > Bibliothèque.

Ouvrez le dossier saves et trouvez-y le sous-dossier correspondant à votre map. Vous pouvez alors glisser le datapack dans datapacks.
Lancez le jeu, et amusez-vous bien !

GeoCobra

Mapmaker, écrivain amateur, joueur de Minecraft depuis 2013... Ah oui, et rédacteur chez Minecraft-France !

Articles similaires

Abonnez-vous
Prévenez moi :
guest
3 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Thei

je n’arrive pas a installer le datapack sur minecraft aidez moi svp!!!!!!

STRIX

J’ai la version 1.16.4 sur mon serveur minecraft et le datapack à un problème au niveaux du portail car même en ce stuffant avec une armure en netherite cela ne marche pas j’ai pourtant bien suivis ce qu’il fallait faire.

Bouton retour en haut de la page