Site icon Minecraft-France

[Tutoriel] La commande /execute [1.13+]

Introduite pour la première fois dans la version 1.8 de Minecraft, la commande /execute servait à exécuter une commande à partir de la position d’une entité (voir ici). En 1.13, suite aux modifications techniques et à sa fusion avec les commandes /stats, /testfor, /testforblock et /testforblocks, elle a obtenu une toute nouvelle syntaxe.

La commande /execute permet aujourd’hui de modifier la façon dont une commande est exécutée. Pour cela, elle possède 4 types de sous-commandes : un argument d’exécution, des arguments conditionnels, des arguments modificateurs et des arguments de stockage.

Remarque : La sous-commande /execute if data n’est apparue qu’en 1.14.

Argument d’exécution

Afin d’exécuter simplement une commande, il existe /execute run <commande>. Utilisé seul, cet argument est inutile, puisqu’il est possible d’exécuter la commande avec /<commande>.

Exemple :

/execute run give Minecraft-France minecraft:diamond donnera 1 diamant au joueur Minecraft-France, ce qui revient à faire /give Minecraft-France minecraft:diamond ou encore /execute run execute run execute run give Minecraft-France minecraft:diamond.

Arguments conditionnels

La commande propose deux arguments conditionnels, if et unless. /execute if permet d’exécuter la commande seulement si la condition est validée, et /execute unless permet de l’exécuter sauf si la condition est validée. Ils ont à leur tour plusieurs sous-commandes.

Exemples :

/execute if block 0 0 0 minecraft:anvil run gamemode creative Minecraft-France mettra le joueur Minecraft-France en mode créatif seulement si le bloc se trouvant en 0 0 0 est une enclume.

/execute unless entity @e[type=dolphin,name="Flipper"] run weather rain fera tomber la pluie sauf s’il existe un dauphin nommé « Flipper ».

Arguments modificateurs

Elle possède également de nombreux arguments modificateurs, qui changent la façon dont la commande sera exécutée.

Tout d’abord, la sous-commande /execute as, suivie d’un argument de sélecteur, permet d’exécuter la commande à la place de l’entité spécifiée, mais sans prendre en compte sa position, sa rotation ou sa dimension. Pour cela, il existe /execute at, une sous-commande qui permet donc d’exécuter la commande en ne tenant compte que de l’endroit où se trouve l’entité spécifiée, ainsi que de sa rotation.

Ensuite, en complément des arguments précédents, plusieurs sous-commandes sont disponibles. /execute align, suivie des lettres x, y et/ou z, effectue un arrondi des coordonnées spécifiées auparavant sur un ou plusieurs axes. /execute anchored, suivie de feet (les pieds) ou eyes (les yeux), modifie le point d’origine d’une entité, étant à feet par défaut. /execute in, suivie de l’identifiant d’une dimension (minecraft:overworld, minecraft:the_nether ou minecraft:the_end), permet d’exécuter la commande dans une dimension spécifique.

Enfin, il existe trois sous-commandes plus complexes, pouvant toutes fonctionner de deux manières différentes.

Exemples :

/execute as Minecraft-France run say J'adore ce site ! écrira le message « J’adore ce site ! » dans le tchat comme s’il venait du joueur Minecraft-France.

/execute at Minecraft-France anchored eyes summon minecraft:parrot invoquera un perroquet au niveau des yeux du joueur Minecraft-France.

/execute positioned as Minecraft-France in minecraft:the_nether run setblock ~ ~ ~ minecraft:grass_block placera un bloc d’herbe aux coordonnées du joueur Minecraft-France, mais dans le Nether.

/execute at Minecraft-France rotated as @e[type=squid,limit=1,sort=nearest] run setblock ^ ^ ^4 minecraft:grass_block placera un bloc d’herbe à 4 blocs du joueur Minecraft-France, mais en fonction de la rotation du poulpe le plus proche.

Arguments de stockage

Pour finir, la commande /execute possède deux arguments de stockage, permettant de sauvegarder la valeur de retour d’une commande. Il est possible d’enregistrer le résultat de cette commande ou le nombre de fois où cette commande a été exécutée avec succès, respectivement avec les sous-commandes /execute store result et /execute store success. Celles-ci proposent à leur tour plusieurs arguments.

Comme mentionné ci-dessus, il existe plusieurs de valeurs, à savoir byte (octet), double (nombre décimal codé sur 64 bits), float (nombre décimal codé sur 32 bits), int (nombre entier), long (grande chaîne de caractères) et short (petite chaîne de caractères).

Exemples :

/execute store result block 0 0 0 RecordItem.Count int 1 run data get entity @e[type=pig,limit=1,sort=nearest] Health sauvegardera la vie du cochon le plus proche dans le nombre d’objets que possède le jukebox se trouvant en 0 0 0, en admettant qu’il y ait bien un jukebox en 0 0 0.

/execute store result bossbar minecraft:france value run data get entity @e[type=pig,limit=1,sort=nearest] Health sauvegardera la vie du cochon le plus proche dans la barre de boss minecraft:france.

/execute store result score Minecraft-France SpookyPowa run data get entity @e[type=pig,limit=1,sort=nearest] Health sauvegardera la vie du cochon le plus proche dans le score « SpookyPowa » du joueur Minecraft-France.

La commande /execute sur Minecraft Wiki

Image de Une réalisée par Too-Muhtsh.

Quitter la version mobile